L’argent qui part à l’étranger

Un camp de Roms s'est installé depuis juillet 2018 dans le quartier Malepere à Toulouse. Depuis une zone de non droit s'est installée où la police n'intervient jamais et le Préfet ne fait pas appliquer le jugement pourtant en faveur du démentellement.

L’argent qui part à l’étranger

Je vais à la poste récupérer un courrier recommandé. Il y a beaucoup de monde qui attend son tour comme d’habitude. Il y a deux comptoirs. Un pour les courriers et l’autre plus pour la banque. Arrive le moment qui m’interpelle. Un couple vivant sur le camp de Roms de Malepère vient avec une liasse de billets (entre 50 et 10€). Il devait donc y avoir un beau paquet d’argent pour des gens qui vivent dans la misère, et ne peuvent pas faire autrement que de vivre dans un bidonville insalubre.

Et devinez quoi?

Et bien cet argent n’était pas pour déposer sur un de leur éventuel compte bancaire… Non! Il était envoyé à destination de l’étranger.

Donc les Roms qui vivent sur les camps illégaux et qui n’ont pas d’argent pour vivre envoient des liquidités à l’étranger. Pendant ce temps, nous voyons de pauvre filles aller se prostituer au centre ville de Toulouse. Nous voyons des trafics de tout genres sous nos fenêtres. Nous subissons les fumées toxiques de trafics de cuivre entre autre.


30 km de câbles d’éclairage volés en quelques semaines, des rues entières dans le noir.

Actu.fr

Des infirmes se font exploiter pour aller faire la manche dans les rues de Toulouse. Les femmes avec des bébés parfois drogués sont sur le sol dans les rues de Toulouse été comme hiver. Tout ça pour envoyer votre argent à l’étranger.

Quand M. le Préfet d’Occitanie et le Maire de Toulouse MOUDENC et même l’état Français arrêteront tout ce cirque infâme qui fait vivre une mafia bien rodée?
En attendant, nous continuerons à dénoncer ces camps et mettre face à leurs responsabilités les pouvoirs publics. L’EPFL de Toulouse métropole propriétaire du terrain est responsable de ce qu’il s’y passe dessus.
Des vidéos pour vous montrer la vie du camps.

%d blogueurs aiment cette page :